La fraude en entreprise, ça existe ?

La fraude en entreprise est un sujet sensible qu’aucun professionnel ne peut négliger.
Si les attaques d’envergures concernent davantage les entreprises de taille importante, tous les entrepreneurs sont susceptibles de se retrouver confrontés à ce genre de situations.
En effet, 7 entreprises sur 10 déclarent avoir été visées par une attaque frauduleuse en 2017.

Le professionnalisme des fraudeurs

Moins d’attaques mais plus efficaces, la nouvelle approche des fraudeurs nécessite une vigilance accrue des entreprises. Les fraudeurs se basent désormais sur une connaissance précise des organisations visées :

  • Ils mènent des enquêtes sur les procédures internes et en cherchent les failles ;
  • Ils portent une attention particulière aux détails pour accroitre leur crédibilité.

Les fraudeurs usent notamment de fausses adresses mails construites de façon identique à celles de l’organisation visée et utilisent des modes de communication similaires à ceux des collaborateurs de l’entreprise.


Les nouvelles techniques de fraudes

Les techniques utilisées pour attaquer les entreprises sont en perpétuelle évolution. Dans ce domaine, la mode est actuellement celle des faux fournisseurs : cette technique consiste à user d’un faux statut de fournisseur pour se faire payer des factures ou obtenir des informations sensibles.

En matière d’usurpation d’identité, les fraudeurs prennent également les casquettes de faux banquiers, avocats, commissaires aux comptes ou encore de faux clients.

Devenu un domaine stratégique depuis quelques années déjà mais parfois négligé par les plus petites organisations, la cyber-sécurité est un enjeu crucial pour lutter contre des fraudeurs qui maîtrisent parfaitement les technologies disponibles.


Quels impacts pour nos entreprises ?

Lorsque que l’on parle de fraude, on imagine un impact financier pour l’entreprise mais les risques sont biens plus diversifiés : risques sur les données, risques d’interruption de l’exploitation ou encore le risque le plus dommageable celui concernant la réputation de l’entreprise.


Comment se défendre contre la fraude ?

Il existe trois méthodes privilégiées pour lutter contre ces attaques en entreprise. Pour commencer, un audit sur la sécurité des systèmes d’informations est indispensable pour limiter au maximum les failles. Ensuite, il est nécessaire de renforcer les procédures de contrôle interne à tous les niveaux. Enfin, il est fondamental de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs pour accroître la vigilance générale.


Halte à la fraude mais pas pour tout de suite …

En France la prise de conscience d’une nécessité absolue de se protéger est encore trop peu développée, de plus certaines entreprises conscientes des risques ne sont pas réellement prêtes à faire face en cas d’attaque. Si cette prise de conscience ne s’accélère pas dans les années à venir, les fraudeurs semblent avoir encore de beaux jours devant eux.


Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ? contactez notre équipe d’Audit !
 

Publié le: 19/09/2018

‹ Article précédent
Retour aux articles
Actus